La mise en oeuvre et la santé des utilisateurs

 

Les mortiers sans poussière

EN SAVOIR PLUS

Les efforts d'innovation des fabricants permettent d'améliorer les conditions de travail des professionnels sur les chantiers : gain de temps, confort de mise en œuvre, prévention des allergies et maladies respiratoires, etc.
En créant les mortiers en poudre sans poussière, les fabricants contribuent à améliorer la santé et les conditions de travail des utilisateurs.

 

Nés d'une étroite collaboration entre les laboratoires de recherche des fabricants et les professionnels, ces mortiers constituent une réelle avancée pour les entreprises de pose en termes d'amélioration des conditions de travail et d'environnement. Les résultats de ces études ont démontré que ces types de mortiers ne dégagent presque plus de poussière lors de leur manipulation et en génèrent jusqu'à 80 % de moins tout au long du chantier qui peut être ainsi plus propre.
 
En participant activement à la réduction de la pénibilité sur chantier et à la diminution des éventuels risques sanitaires liés à l'inhalation des poussières, ces mortiers nouvelle génération contribuent à améliorer l'image de toute la filière du BTP.
 

La réduction des composants nocifs

EN SAVOIR PLUS

Parce que les effets de certaines substances chimiques sont nocifs pour la santé ou pour l'environnement, les réglementations nationales et internationales appliquent le principe de précaution en limitant celles-ci dans la composition des produits de construction, dont les mortiers.
 

Legende
REACH (Enregistrement, Evaluation et Autorisation des Substances Chimiques) change en profondeur la manière dont les substances chimiques sont gérées. Cette nouvelle réglementation européenne a pour conséquence d'offrir aux utilisateurs des mortiers sains et aux usagers des bâtiments une meilleure protection vis-à-vis des substances chimiques à risques qui pourraient se trouver dans l'ouvrage. Il s'agit probablement de la réglementation la plus ambitieuse et la plus importante de ces 20 dernières années.
 
Ainsi, dans le choix des substances qui entrent dans la composition des mortiers, les industriels du mortier éliminent l'utilisation de diverses substances classées comme dangereuses : le formaldéhyde, les COV (composés organiques volatils) et les CMR (Agents chimiques Cancérigène, Mutagène et toxique pour la Reproduction), etc.

D'autres sources de confort

EN SAVOIR PLUS
Legende
L'amélioration des conditions de travail sur les chantiers et la réduction de la pénibilité passe également par d'autres sources de confort. Dans ce sens aussi, les mortiers participent au développement durable.
  • Diminution du poids des sacs

    Afin de réduire la pénibilité du travail des ouvriers professionnels et des compagnons, les sacs de mortiers en poudre sont de 30 kg maximum. De même, les produits conditionnés en seaux sont moins lourds.

  • Développement des produits prêts à l'emploi

    Ces produits " prêts à gâcher " ou " totalement prêts à l'emploi " sont une source de confort sur un chantier car ils facilitent le dosage, limitent la consommation et sont simples d'utilisation.
    Dans le cas de travaux volumineux (réalisation de chape, etc.), le gâchage et la mise en œuvre des mortiers en poudre, livrés sur le chantier en silo, sont entièrement mécanisés.

Les idées reçues

EN SAVOIR PLUS
Legende
  • Les mortiers fabriqués en usine ne sont pas naturels.

    FAUX. L'ensemble des composants (sables, liants, additifs, adjuvants) des mortiers industriels sont issus des matériaux naturels (sables, calcaires, argiles) des carrières. Ils ont la même constitution chimique que les matériaux dans la nature (carbonates, silicates, aluminates, sulfates). Ils sont sélectionnés et choisis pour leur inertie et leur neutralité, contrôlées.

  • Les mortiers industriels sont chimiques, donc nocifs.

    FAUX. Les composants chimiques d'un mortier industriel sont parfaitement identifiés. Conformes à une stricte réglementation (REACH) et incorporés en dose infinitésimale, ils sont choisis pour améliorer le confort de mise en oeuvre et le comportement de l'enduit sur la maçonnerie par exemple. Ils n'ont aucun impact sur l'environnement et la santé.

  • La production des mortiers industriels consomme beaucoup d'énergie.

    FAUX. L'ensemble des industriels, de la conception à la livraison, intègre la notion de réduction des consommations énergétiques (voir bilan environnemental).

  • Les mortiers industriels polluent.

    FAUX. Les mortiers d'enduits industriels sont neutres pour l'environnement, en termes de rejet ou de retraitement. Après mise en œuvre dans l'ouvrage, ils sont totalement inertes (comme une pierre). Il existe même maintenant des mortiers en poudre " sans poussière " pour laisser les locaux propres après les travaux !